Le projet social, pivot du modèle ENVIE
IMG_3988

 Un séminaire social a réuni près d’une cinquantaine de professionnels de l’insertion du réseau ENVIE ce début février (accompagnateurs socio-professionnels, responsables RH, chargés d’accompagnement, directeurs de structures…).

Pour rappel, le réseau ENVIE compte 50 entreprises réparties sur tout le territoire et 3 000 salariés dont 2 200 en parcours d’insertion. En 2019, le réseau a souhaité se réunir pour travailler collectivement sur son projet social et ses perspectives et innovations sur les 3 prochaines années. Ainsi « l’éminence grise » de l’insertion professionnelle s’est réunie à Paris pour deux journées de travail et d’échange. 

Jean-François Hummel, nouveau Directeur général de la Fédération ENVIE a lancé ces deux jours de travail :

« La raison d’être d’ENVIE c’est l’insertion sociale par le retour à l’emploi. Dans le contexte d’une société au sein de laquelle le travail est questionné tant dans sa valeur sociale qu’individuelle, ENVIE constitue un ancrage fort pour sanctuariser la place de l’emploi dans l’évolution sociale du citoyen. C’est en ce sens, que la participation de tous à ce séminaire d’une portée particulièrement d’actualité, est l’occasion de saluer et de rappeler l’engagement du réseau et de sa fédération pour une cause dont l’impact futur est indéniable et grandissant.

 Sur la base des conclusions éminentes de ce séminaire, le chemin à tracer représente une voie d’avenir qui dépasse de loin le périmètre du réseau ENVIE et doit questionner et peser au plus haut niveau national. L’enjeu de l’insertion est sociétal, économique, politique et actuel. De fait, après 35 années, lors desquelles plus de 15 000 salariés ont été accompagnés, formés et qualifiés, après que l’efficience de ce modèle ait été valorisé par la cour des comptes en janvier 2019*, le projet ENVIE est plus que jamais un phare pour baliser la route tumultueuse de l’inclusion. »

* https://www.ccomptes.fr/system/files/2019-01/20190115-rapport-insertion-chomeurs.pdf